Outils pour utilisateurs

Outils du site


outils

Nos outils

Chacun des outils est administré collectivement : n'hésitez pas à vous signaler si vous souhaitez donner un coup de main aux groupes en charge de ces questions ;) Autant que possible, nous avons fait le choix d'outils libres et éthiques et respectueux de nos données personnelles.

Les adresses de contact

L'annuaire des adresses existantes est en ligne ici. Nous pouvons créer et héberger des adresses emails pour les collectifs locaux : n'hésitez pas à nous contacter si vous en avez besoin.

En général, ces adresses sont gérées collectivement et les personnes qui s'en occupent répondent aux messages qui y arrivent en mettant l'adresse de contact en copie des destinataires afin que les autres membres du groupe le reçoivent aussi et n'y répondent pas une deuxième fois.

Pour la configuration des clients, voir cette page de documentation.

Le chat

Ici, pour des discussions en temps réel. Si vous préférez utiliser un logiciel dédié (plus confortable et proposant des fonctionnalités plus avancées, par exemple Pidgin), vous devrez le configurer pour vous connecter à un serveur geeknode (irc.geeknode.org par exemple) puis rejoindre le chan #precairesesr .

Le cloud

Possibilité d'installer un owncloud si besoin.

L'hébergement

Pour héberger ces outils, le collectif adhère à l'hébergeur associatif autogéré lautre.net.

La liste de diffussion

Pour recevoir les publications les plus importantes par email, vous pouvez vous abonner à la liste info@precairesesr.fr.

Les listes de discussion

Pour les discussions collectives. Une fois abonné·e, envoyez un email à l'adresse d'une liste et tou·te·s les autres abonné·e·s le recevront :

Lors de l'inscription à une liste, vous recevez un message de bienvenue avec votre mot de passe, qui vous permet de régler vos options (recevoir les messages un par un ou en lots par exemple) et de vous désabonner.

Pour la plupart de ces listes, les réglages sont : seul·e·s les inscrit·e·s peuvent poster sur ces listes, pas de modération des messages a priori, pas d'archives, inscriptions ouvertes et signalées aux admins. Certains messages ne passent pas sur les listes, par exemple s'ils sont trop volumineux ou contiennent un trop grand nombre de destinataires : des explications concernant ces choix sont en ligne ici.

Les emails envoyés aux listes tardent parfois à arriver. Ce petit guide explique pourquoi et quoi faire en réaction.

De fait, ces listes sont quasiment publiques : n'y envoyez rien qui pourrait vous mettre en danger (ou quelqu'un d'autre) ou qui devrait rester privé (historique de conversation, mots de passe…).

Les redirections mail

Nous pouvons créer des adresses en …@precairesesr.fr pour des redirections ou des comptes à part entière. L'idée est que les mails envoyés à VOTRE-NOM@precairesesr.fr arrivent dans votre boite habituelle et de disposer d'adresses un peu moins exposées pour une utilisation publique. Signalez-vous si vous en voulez une.

Les « réseaux sociaux »

Le collectif dispose de comptes et pages sur différents « réseaux sociaux » :

Certains collectifs locaux aussi :

En raison de leur modèle économique et leurs pratiques (collecte et revente de données personnelles, publicité ciblée en ligne, collaboration avec les services de police et de renseignement, suppression de contenus pour des raisons commerciales ou morales…), nous vous déconseillons fortement d'utiliser ces services – a fortiori pour des activités militantes – lorsqu'ils sont centralisés, privateurs ou proposés par des organisations à but lucratif. C'est par exemple le cas de twitter et facebook.

Cependant, en raison de la généralisation de leur utilisation et de leur importance pour la diffusion des informations en ligne, il nous semble difficile de nous en passer aujourd'hui. Afin de concilier ces deux visions, nous avons choisi de ne les utiliser que pour diffuser des informations déjà mises en ligne sur le site et de recommander l'utilisation d'outils libres et respecteux de votre vie privée, tels que Diaspora*. De cette manière, tout le monde peut suivre et relayer les informations du collectif de la manière qui lui convient, sans obligation d'utiliser un service dangereux pour y accéder. À ce sujet, vous pouvez également lire cet article.

Le site principal

À cette adresse, sous wordpress : http://precairesesr.fr/

Nous utilisons piwik pour compter les visiteur·se·s et récolter quelques informations à leur sujet (temps passé sur le site, localisation, navigateurs, url de provenance…). Toutes les données sont anonymisées : elles ne nous permettent pas de les identifier (2 bytes masqués, localisation limité à la langue du navigateur, respect du Do Not Track…).

Le wiki

Ici même.

Pour modifier ou créer une page, il faut commencer par ouvrir un compte avec le lien en haut à droite. Ensuite, il suffit d'entrer le nom de la page en question dans l'url. Par exemple http://wiki.precairesesr.fr/doku.php?id=test pour créer la page « test ». Pour « ranger » une page dans une catégorie précise, il suffit d'ajouter « categorie: » au début du nom de la page. Par exemple, http://wiki.precairesesr.fr/doku.php?id=cr:ag:idf:20160413 est rangée dans les catégories « cr », « ag » et « idf », ou http://wiki.precairesesr.fr/doku.php?id=collectif_ABC:test serait rangée dans la catégorie « collectif ABC ».

Pour modifier une page, il suffit de cliquer sur le stylo à droite (visible une fois connecté·e avec son compte). Pour ajouter des liens ou de la mise en forme, vous pouvez utiliser la barre au-dessus de la zone de texte si vous n'êtes pas à l'aise avec la syntaxe dokuwiki. La création de comptes est ouverte avec le lien « Créer un compte » en haut et obligatoire pour faire des modifications.

Pour mettre en ligne un document, il suffit de cliquer sur le lien « Gestionnaire Multimédia » en haut à droite de chaque page ou sur le lien « Ajouter des images ou autres fichiers » dans la barre au-dessus des zones d'édition. Les fichiers envoyés sont organisés par catégories, de la même manière que les pages du wiki.

Cette page est prévue pour les tests et entrainements au bidouillage du wiki. Celle-ci liste toutes les pages en ligne.

Pour ouvrir un espace de discussion sur une page du wiki, il suffit d'ajouter à son code :

~~DISCUSSION~~

Pour plus de détails sur les discussions, voir cette documentation.

Sécurité et confidentialité

Un petit rappel à toutes fins utiles : en l'état, la sécurité de ces outils est proche de la moyenne du web, c'est à-dire relativement faible. Quelqu'un (administrateur de l'hébergeur, voleur, policier…) de motivé qui voudrait accéder aux données et aux discussions hébergées sur notre bout de serveur pourrait le faire sans grandes difficultés. Je vous recommande donc de ne rien y dire/stocker qui pourrait vous mettre en danger (ou quelqu'un d'autre) et de considérer ces espaces comme quasi-publics.

À propos des pétitions en ligne

Indépendamment des contenus des pétitions, la « commission outils » du collectif souhaite attirer votre attention sur le choix des plateformes utilisées pour les héberger et leur fonctionnement. Voir le message envoyé lors d'un échange à propos de change.org ci-dessous (mais qui peut s'appliquer à totalité des services de ce genre lorsqu'ils sont proposés par des entreprises dont l'objet est la vente de données personnelles). Pour info, quelques ressources supplémentaires sur ce sujet :

Indépendamment du contenu de la pétition et même si je trouve l'initiative enthousiasmante, j'aimerais attirer votre attention sur le choix de la plateforme pour l'héberger. Contrairement à ce que suggère le .org de l'url, Change.org est une entreprise, enregistrée dans le Delaware (fiscalement arrangeant), et qui tire ses revenues de la vente de données personnelles et de la publicité. En signant une pétition sur un site de ce genre, il est probable que vos coordonnées se retrouvent dans des bases de données vendues au plus offrant et que vous vous mettiez à recevoir un peu plus de publicité, que ce soit pour vous proposer de soutenir d'autres pétitions/organisations ou pour agrandir ou rétrécir une partie ou l'autre de votre anatomie. Sans parler du jour où facebook rachètera l'entreprise et l'ensemble des données. Voir le dernier exemple en date. A minima, je vous suggère donc d'utiliser une adresse à spam pour ce genre de services en ligne.

Si besoin, voici quelques pistes d'alternatives pour héberger des pétitions, en attendant la sortie de framapétition (prévue pour cette année :)) :
* https://framapetitions.org/
* https://wordpress.org/plugins/tags/petition
* https://www.drupal.org/project/webform
* https://alternativeto.net/software/change-org/ (en veillant à choisir une option « non commerciale »)
outils.txt · Dernière modification: 2018/02/18 12:18 par une